mercredi 14 octobre 2009 -

J'ai cessé le dialogue, j'ai passé l'âge sacré de la jeunesse et j'aurais dû faire plein de nouvelles rencontres dans cette nouvelle école et pourtant, je suis plus seul que jamais. Au matin le silence est étrange et du matin au soir je ne sais pas quoi faire de mon corps. Je me cache, me réfugie, je marche vite. Je travaille peu mais les journées s'allongent quand même, je fais du théâtre, beaucoup, beaucoup trop, dans toutes les langues, je joue jusqu'à parfois ne plus m'amuser, crée aussi, je tente, et puis je vais voir de temps en temps, comment les autres font la danse.

Je passe mon temps à rêver des villes étrangères, toutes ces sonorités magiques qui m'appellent, de l'inconnue à la vieille connaissance. Rien, rien ne me retient ici même plus un souvenir, rien, personne, alors je rêve. Je rêve que je me cache à l'autre bout du globe je rêve que la vie là-bas est différente d'ici je rêve que tout est nouveau pour être juste ailleurs qu'ici.

23:28. 6 commentaire(s)