vendredi 30 mai 2008 - Lunes et nuit

Char, in Lettera amorosa

"Lunes et nuit, vous êtes un loup de velours noir, village, sur la veillée de mon amour"

22:56. 2 commentaire(s)

mercredi 28 mai 2008 - Avalanches sentimentales

La pluie s'abat sur les toits chauds sans sa texture hivernale.

Je ne supporte plus l'enfermement dans cette boîte jaune et agressive. Pour l'an prochain je propose de louer un grand appartement avec plein de pièces, sur la butte Montmartre, y aurait de la lumière, des étagères en métal, un chat, des tables colorées... une piscine à vagues... à louer à quatre. Cinq. Je sais pas. Ou trois, version plus petit. Je cherche des candidats (oui, allez).

Et joie ! j'ai fait des progrès en cuisine.

23:50. 11 commentaire(s)

lundi 26 mai 2008 - Désamour

Je crois que je n'aime plus la Moldau de Smetana.

23:40. 0 commentaire(s)

dimanche 25 mai 2008 - Des parfums de vigne et des parfums de bière

Heureusement, il y a la quiétude du soir, le pavé des Invalides après la pluie, l'herbe mouillée, la fraîcheur du jus d'orange le matin et le vent frais, la moiteur d'une autre paume, surtout, la chaleur, fragile chaleur, violente chaleur.

23:14. 1 commentaire(s)

vendredi 23 mai 2008 - La mort à l'italienne

J'aime le parfum qu'a l'été. La douceur de l'air, le goût du café quand on a le temps, j'aime marcher la nuit sur les pavés, sur l'herbe. Il y a là quelque chose qui s'installe, something is in the air, quelque chose qui ressemble vaguement à une douce insouciance. L'insouciance n'est jamais douce, pourtant. Allongé presque par terre, un rythme jazz, du piano atteignent mes oreilles, la lumière est jaune, insolente, ni dorée ni blanchâtre, juste très jaune. Je pense à L'écume des jours. Je regarde l'appareil photo posée sur la vieille table, issue d'un autre âge, je pense à la couleur des photos vieillies.

22:02. 3 commentaire(s)

mercredi 21 mai 2008 - The end of nights we tried to die



C'est la liste d'admission, hein.

Edit : pour ceux qui n'auraient pas suivi - même si je doute bien sûr qu'il y en ait - il s'agit là d'une école d'architecture. End.

19:21. 5 commentaire(s)

La mort du ficus

Bon il est minuit trente-cinq ils les publient ces p****** de résultats ou quoi ? S'ils les publient pas tout de suite j'égorge le ficus, merci.

Edit : il est une heure et demie. J'ai de la sève de ficus sous les ongles. Je ne me souviens de rien. Qu'ai-je fait ?

00:36. 1 commentaire(s)

lundi 19 mai 2008 - We're in love


Elysian Fields - We're in love, concert à emporter

19:13. 0 commentaire(s)

La fuite

Les écrits sont terminés.

Il n'y a plus que les résultats à attendre. Le 21 pour l'archi, le 9 juin pour les Mines et Centrale. Deux ou trois semaines plus tard pour Polytechnique. Il n'y a plus qu'à attendre. Je souhaite passer le bonjour au bonhomme fatigué qui est en train de corriger ma copie de maths I des mines et à celui qui s'occupe de celle de chimie de centrale.

Je comble l'attente avec de la musique, assez fort. Toujours cette obsession. Toujours ce vertige. L'attente, le vide, le silence. Je remplis de pensées.

Ce n'est pas vraiment le moment mais je suis particulièrement impatient de me mettre à la photo.

Hier, la garde nous accueillait aux Invalides et ça ne m'a pas particulièrement donné envie de défiler avec eux.

Ce milieu-là ne me donne envie de rien.

Sinon de fuir.

00:20. 1 commentaire(s)

lundi 12 mai 2008 - To take-away

www.concertsaemporter.com

Je dis : il FAUT que vous alliez là. Oui, maintenant je fais de la pub. "C'est cro cro bien tmtc lol".

12:08. 1 commentaire(s)

dimanche 11 mai 2008 - Dimension génétique dialogale

Hier je lui conseillais tout naturellement la conférence de l'ens "écrire sous le regard d'autrui : la dimension génétique dialogale de l'oeuvre proustienne".
Ce qui a posteriori me semble quand même tout à fait cliché.

16:51. 2 commentaire(s)

samedi 10 mai 2008 - Poème pulvérisé

(Le vent insomnieux qui nous ride la paupière
En tournant chaque nuit la page consentie
Veut que chaque part de toi que je retienne
Soit étendue à un pays d'âge affamé et de larmier géant)

Ou "comment j'ai décidé de changer le layout plutôt que de réviser Polytechnique"

16:21. 4 commentaire(s)

mercredi 7 mai 2008 - Rue des cascades

16:53. 1 commentaire(s)

mardi 6 mai 2008 - Dieu est mort, Marx est mort, et moi-même je ne me sens pas très bien

Ce que j'aime dans Paris c'est le bruit lointain où qu'on soit, c'est comme des signaux de vie au loin. Ce que j'aime c'est les bruits des pas du bébé des voisins de temps en temps le vent qui souffle au sixième étage. C'est les pas des gens qui vont travailler un matin ensoleillé c'est parfois la chaleur. J'aime les bouts d'herbe j'aime les arbres humides j'aime le métro et même la station Pyramides qui pue.

Ce que je n'aime pas, c'est les touristes qui viennent salir nos parcs, égorger nos enfants et voler nos emplois.

(PS : je veux un polaroid.)

19:46. 0 commentaire(s)